Rechercher

LE CHEVEU CREPU ET LE HARCELEMENT SCOLAIRE #LittleNappy #Episode1 #Cheveuxcrépus

Little Nappy épisode 1
"Maman m'apprend à m'occuper de mes cheveux"

Il n'est pas rare de voir des vidéos de petites filles noires faire le buzz sur les réseaux sociaux en France et ailleurs. Le sujet : Leurs cheveux crépus qu'elle n'accepte pas ou (plus) après des critiques à l'école ou simplement parce qu'elle remarque que leurs cheveux n'est pas le "bon" cheveu selon la société.


Il semblerait que les critiques sur les cheveux crépus étant petite dans la cour de récré soit un passage obligé pour la majorité des petites filles noires aujourd’hui.


Elles sont sans cesse confrontées aux préjugés, aux insultes et même aux comparaisons avec toutes sortes de choses, des éponges, des moutons, de la laine etc...

Dans l’épisode 1 du dessin-animé Little Nappy, Hashley incarne justement cette jeune fille qui est critiquée et qui perd confiance en elle à cause du rabaissement concernant ses cheveux crépus de la part de ses camarades.

Elle dit vouloir "le cheveu lisse" comme toutes les autres filles pour enfin être accepter et se sentir légitime comme les autres. 


Ce n'est pas anodin quand on sait que le cheveu crépu est associé à une époque de lutte, de combat et de liberté. Peut-on dire que le passé a laissé des stigmates jusqu'à nos jours ? Oui, c'est bien le cas. Le cheveu crépu a été considéré comme sale et trop imposant et l'image de ce cheveu peine à changer.


Pour faire face à ces remarques, il est essentiel de nourrir sa confiance en soi. Mais comment aider un enfant à bâtir sa confiance en soi ?


Dans l’épisode 1, c’est la maman d’Hashley qui est une source de motivation pour sa fille. Elle lui inculque des valeurs à travers des paroles valorisantes qu’elle lui répète tous les jours comme :

- Je suis forte.

- Je suis courageuse.

- J’ai le droit d’être moi-même.

- J’aime ma différence et j’aime la différence des autres.


Nous vivons dans un monde cosmopolite avec une grande diversité d’origines, de cultures et de personnes. Il est donc nécessaire d'apprendre à accepter les autres et valoriser ses propres différences.

Apprenons donc à nos enfants comment aimer la différence de l’autre.

En France, le manque de représentation de modèle français noir dans les dessins animés et autres médias contribue aussi à rejeter la différence et la pointer du doigt. Cela joue dans le psychique des enfants en pleine construction identitaire.


Avec des héros et des héroïnes noires, les enfants s’accepteront et ne seront plus complexés par l’or qu’ils détiennent sur leur tête.


VISIONNER L'EPISODE 1




#Cheveuxcrépus #Littlenappy #Harcèlementscolaire #Acceptationdesoi

9 vues

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • Pinterest

© 2020 Hashley Auguste. Tous droits réservés